Chambre immobilière du Grand Montréal

Accès Membres (Section réservée)

Accéder


Salle de presse

Communiqués de presse

Budget provincial 2018-2019 : la CIGM salue les mesures touchant l’immobilier et l’habitation

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a pris connaissance du budget provincial déposé hier par le ministre des Finances, Carlos Leitão. La CIGM accueille favorablement l’ensemble des mesures proposées par le gouvernement en matière d’immobilier et d’habitation.

La CIGM salue particulièrement les mesures favorisant l’accès à la propriété et encourageant la réduction de l’endettement des premiers acheteurs. L’instauration d’un crédit d’impôt non remboursable pour l’achat d’une première habitation fait partie de ces mesures.

Ainsi, les premiers acheteurs admissibles pourront profiter à compter de 2018 d’une déduction fiscale de 5 000 $ afin de reconnaître les différents frais payés non inclus dans l’hypothèque, tels que les frais d’inspection, les droits de mutation immobilière, les honoraires du notaire et les frais de déménagement. Combiné au crédit d’impôt fédéral, le crédit d’impôt du Québec pourrait permettre aux acheteurs québécois admissibles d’obtenir jusqu’à 1 376 $ d’allègement fiscal à la suite de l’achat de leur première habitation (750 $ par le crédit d’impôt du Québec, 626 $ par le crédit d’impôt du fédéral).

La CIGM souligne également la prolongation du crédit remboursable d’impôt RénoVert, un programme qui offre une aide correspondant à 20 % des dépenses de rénovation résidentielle admissibles qui excèdent 2 500 $.

Le Plan économique du Québec de mars 2018 prévoit également un investissement de 103,9 millions de dollars réservés à la Ville de Montréal pour la construction de logements abordables, à l’adaptation de domicile pour les personnes handicapées et à la rénovation de logements dans les secteurs résidentiels dégradés, ce qui représente une part équivalente à 37 % de l’ensemble des investissements pour ces trois programmes.

La CIGM salue la réduction du taux d’imposition des PME québécoises, une mesure qui pourrait toucher plusieurs courtiers et agences immobilières de notre organisation. Le Plan économique du Québec de mars 2018 prévoit une réduction graduelle de 8 % à 4 % sur 3 ans du taux d’imposition des PME des secteurs des services et de la construction, et ce, à compter d’aujourd’hui. Le taux sera réduit de 1 point de pourcentage par année pour atteindre 4 % au 1er janvier 2021. La CIGM recommande aux courtiers et agences de vérifier l’impact fiscal que cette mesure pourrait avoir sur leur organisation avec leur conseiller financier.

Bien que ces mesures représentent de l’aide financière additionnelle et qu’elles soient bien accueillies, la CIGM estime qu’elles auront toutefois qu’un impact modeste sur l’amélioration de l’accès à la propriété.

Finalement, bien que le gouvernement fédéral ainsi que les gouvernements provinciaux et locaux de certaines villes canadiennes aient introduit des mesures visant à équilibrer le marché immobilier, entre autres pour limiter les répercussions prononcées des investissements immobiliers d’acheteurs non-résidents canadiens, l’analyse effectuée par le ministère des Finances du Québec mène à la conclusion que le marché immobilier au Québec est équilibré. La grande majorité des transactions immobilières est effectuée par des résidents de la province et la présence des acheteurs étrangers reste limitée. La croissance modérée des prix reflète la bonne situation économique des ménages québécois.

Pour consulter le budget provincial en détail, cliquez ici.